Isis, Horus, les origines de l’immaculée conception

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

D’après les recherches historiques et scientifiques dans le domaine, le fondateur historique du christianisme et de ses enseignements est le juif pharisien Saul de Tarse. Il deviendra plus tard Saint Paul, l’auteur des premiers écrits chrétiens figurant dans la Bible.

Naissance du christianisme

Au plan historique, la science et les recherches sérieuses n’ont jamais rien trouvé de sûr et certain concernant le personnage du Christ tel que défini par les Évangiles canoniques. La plupart des scientifiques et les chercheurs pensent qu’il est possible qu’un juif du nom de Jésus Christ n’ait jamais existé.

La plupart des notions qu’on retrouve dans le christianisme sont des notions qui ne viennent pas du judaïsme. Ils viennent plutôt des notions dont l’origine historique se trouvent dans des documents, fresque et textes de l’époque pharaonique.

Dans les textes des pyramides qui sont les plus anciens textes religieux de l’humanité, on retrouve l’histoire de Horo. Le fils et la réincarnation d’Osiris, un enfant divin qui est né miraculeusement sans rapport sexuel. Il naît de la vierge Isis, épouse d’Osiris. Cela nous permet de comprendre le cadre historique de la naissance de ce qui sera appelé plus tard le christianisme par l’empire Romain.

Similitude entre le mythe de Horus et celui de Jésus

Le culte d’Isis sera répandu et popularisé jusqu’à la naissance officielle du christianisme. Les initiés et prêtres noirs venu des bords du Nil propageaient ce culte pour ramener la paix dans le monde vers la fin de l’Antiquité en Palestine; et aussi dans les cités où il y avait des populations hébraïques et des sectes juives.

Issa (Jésus) est un prêtre égyptien de l’époque de la fin de la civilisation pharaonique. Il part de la vallée du Nil et se rend en Palestine pour répandre des doctrines de paix, de fraternité et d’amour lié au culte d’Isis et Osiris dans les milieux juifs. Ces mouvements initiatiques ont tous existé des siècles avant la naissance officielle de Jésus et avant la naissance des mouvements appelés chrétiens.

De Horus à Jésus

Ce culte Égyptien était mal perçu, considéré comme païen et rejeté dans les enseignements des Juifs. Issa et ses compagnons vont répandre leur message en Palestine et dans les milieux juifs et créer des communautés. Ils vont entrer en conflit avec les autorités juifs.

Il semblerait donc que ce soit ces traditions pharaoniques, répandues à cette époque sous la forme des cultes à mystères qui ont inspiré Sol de Tarse. C’est sur cette base qu’est construit le personnage de Jésus. C’est cela qui a servi la construction des Évangiles et la construction des dogmes du christianisme dans les premiers siècles de l’ère actuelle. Rappelons que ces textes ont été écris plusieurs siècles après la vie et la mort de Issa.

À l’époque de Paul, les prêtres égyptiens et leur culte humaniste sont perçus comme une menace pour le pouvoir Romain. L’extraordinaire popularité du culte, devient un enjeu stratégique et politique important pour le pouvoir Romain. Rome a comprit la nécessité de créer et d’exploiter, officiellement une nouvelle religion de l’empire Romain sur cette base afin de contrôler spirituellement ces sujets.

Le christianisme devient officiellement religion de tout l’empire Romain. Les premières traditions des premières communautés, à savoir les suivants de Issa, seront déclarés hérétiques et interdites lors des conciles. Les empereurs romains ordonneront la fermeture ou la destruction progressive des temples d’origine pharaonique en Égypte. Ils seront remplacé par des Églises chrétiennes à travers tout l’empire Romain. Les nouvelles autorités seront en charge d’imposer à tout le monde, de gré ou de force, la figure de Jésus, le Christ. Un Messie juif et sauveur de toute l’humanité inventé par Saul de Tarse.

Source : lisapoyakama.