La place de la femme dans l’islam, Souleyman Bachir Diagne

Lors du dernier salon du livre de Genève, j’ai eu l’immense privilège de m’entretenir avec le philosophe sénégalais Souleyman Bachir Diagne, sur la place de la femme dans l’islam. Comment l’islam a réhabilité la femme? Comment l’interprétation misogyne des différents savants empêche finalement l’accomplissement de la volonté du Coran?

Souleymane Bachir Diagne est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure. Agrégé de philosophie (en 1978), il obtient en 1988 son doctorat d’Etat en philosophie de l’Université Paris Sorbonne. Avant de rejoindre l’Université Columbia à New York en 2008, il a enseigné vingt ans la philosophie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal, puis huit ans à l’Université Northwestern, à Chicago. Ses recherches et ses enseignements portent sur l’histoire de la logique mathématique, l’histoire de la philosophie, la philosophie islamique, ainsi que les questions de littérature et de philosophie en Afrique. Son livre Bergson postcolonial.

L’élan vital dans la pensée de Senghor et de Mohamed Iqbal a été couronné en 2011 par le prix Dagnan-Bouveret de l’Académie des sciences morales et politiques, l’année où il a également obtenu le prix Edouard Glissant de l’Université Paris VIII pour l’ensemble de son travail. Ses publications les plus récentes sont : L’encre des savants. Réflexions sur la philosophie en Afrique ; Comment Philosopher en islam, Paris ; Philosopher en islam et en christianisme (avec Philippe Cappelle-Dumont).

Bibliographie sélective 2016.

Philosopher en islam et en christianisme (avec Philippe Cappelle-Dumont), Paris : éditions du Cerf. 2014. « Édouard Glissant : l’infinie passion de tramer », Littérature, n° 174, p. 88-91. 2013. L’encre des savants. Reflexions sur la philosophie en Afrique, Paris: Presence africaine et Codesria. 2013. Comment philosopher en Islam, Paris: Editions Philippe Rey. 2013. « On the Postcolonial and the Universal? », Rue Descartes, n° 78, p. 7-18. 2011. African Art as Philosophy. Senghor, Bergson, and the Idea of Negritude, Seagull, (trad. Ang.: Léopold Sédar Senghor: l’art africain comme philosophie, Paris: Riveneuve Editions, 2007.) 2011. « Philosopher en Afrique », Critique, n° 771-772, p. 611-612. 2009. « Individual, Community, and human Rights, a lesson from Kwasi Wiredu’s philosophy of personhood », Transition, an international Review, No. 101, pp. 8-15. 2003. « Islam et philosophie : leçons d’une rencontre », Diogène, n° 202, p. 145-151.

https://youtu.be/xmRa7p4z1jM

Leave a Comment

Your email address will not be published.