Les maliens veulent-ils le départ de la France?

Le Mali connaît une instabilité grandissante depuis 2012, à cause de la guerre au nord, qui ensuite s’est propagé dans tout le reste du pays. Malgré la présence de puissances étrangères l’état peine à assurer la sécurité de ses citoyens.

La crise malienne a commencé par la rébellion touareg au nord, et l’intervention de la France n’arrive visiblement pas à arriver à bout des terroristes qui sévissent dans tout le Mali actuellement.

L’insécurité s’est propagée au centre du pays, une zone où cohabitent des communautés pastorales, agricoles, pêcheurs, commerçants et divers groupes ethniques. 

L’absence apparente d’arbitres de confiance pour résoudre les différends dans le centre comme l’État ou les autorités coutumières pour désamorcer les conflit savant qu’ils ne deviennent violents, a conduit à une instabilité généralisée.

Cette situation est aggravée par la multiplication de groupes armés qui sont en partie rendus possibles par la prolifération du trafic d’armes à travers des frontières poreuses de la région du Sahel.

Les maliens, à l’heure actuelle s’interrogent sur la capacité de la France à résoudre le problème du terrorisme. De plus en plus de gens demandent le départ de la France. Beaucoup de manifestations ont en effet eu lieu dans différentes villes du Mali pour demander le départ des forces étrangères.

Malick Konaté est un journaliste, activiste, et blogueur malien, pour lui les maliens ont raison de demander des comptes. Mais s’ils veulent le départ de la France c’est à leur gouvernants qu’ils doivent s’adresser et non à la communauté internationale. Selon Malick le peuple a le pouvoir et doit demander des comptes à l’état malien.

Les maliens veulent-ils le départ de la France, peuvent-ils s’en sortir sans l’aide de la communauté internationale? Malick Konaté nous répond.

Leave a Comment

Your email address will not be published.