Juliette Sméralda une carrière au service de la communauté Afro

Juliette Sméralda est une sociologue essayiste martiniquaise, qui a consacré sa carrière de chercheuse sur la communauté africaine du monde. Elle a écrit plusieurs ouvrages dont «peau noire cheveux crépus », « la poupée d’Isis» des livres pour expliquer le rapport que les africains ont avec leurs cheveux et pourquoi. Son dernier ouvrage paru en décembre « Cheveux d’appoint : perruques tissages rajouts de l’Egypte antique à nos jours » est une affirmation de la négritude des anciens égyptiens par le cheveu. 

Juliette Sméralda refuse l’idée que les noirs soient en permanence dans l’imitation des autres. Ainsi elle explique que porter une parure, mettre des rajouts, faire une coloration est une tradition millénaire kamite. Mais elle met aussi en garde contre la tentative de justifier la pratique de se greffer des cheveux d’autres groupes, ou en plastiques comme une normalité. Les kamites utilisaient des matériaux nobles, des végétaux comme le raphia, ou leurs propres cheveux pour construire leurs coiffes.

Les anciens égyptiens n’étaient pas dans un complexe d’infériorité, ni dans une imitation des autres. Cette pratique avait une signification non seulement esthétique mais aussi religieuse. Mme Sméralda montre dans son ouvrage l’évolution des coiffures des kamites dans le temps, une ingéniosité qui donnait le ton aux autres. En effet, Grecs et romains comme pour la spiritualité et l’architecture vont reprendre les même types de parures.

Liste des ses ouvrages de Juliette Sméralda

-L’Indo-Antillais entre Noirs et Békés, Éditions L’Harmattan (2008)

-La société martiniquaise entre ethnicité et citoyenneté, Éditions L’Harmattan (2008)

-Du cheveu défrisé au cheveu crépu, Éditions Publibook, Paris, 2012.

-Peau noire cheveu crépu, l’histoire d’une aliénation, Éditions Jasor (2005)

-La racisation des relations intergroupes ou la problématique de la couleur. Le cas de la Martinique, Éditions L’Harmattan (2002)

-La question de l’immigration indienne dans son environnement socio-économique martiniquais : 1848-1900, Éditions L’Harmattan (1996)

-Guadeloupe Martinique, des sociétés en révolte. Morphologie d’un conflit social. Kéditions, mars 2009.

-Philibert Duféal, militant communiste et syndicaliste martiniquais, L’Harmattan, 2012.

-Socio Logiques, Publibook, 2011.

-28 jours à la dérive. L’épopée d’Irmin et Claude Pallud en mer caraïbe, octobre 1990, Éditions Exbrayat, Martinique, 2013.

Les anciens égyptiens n’étaient pas dans un complexe d’infériorité, ni dans une imitation des autres. Cette pratique avait une signification non seulement esthétique mais aussi religieuse. Mme Sméralda montre dans son ouvrage l’évolution des coiffures des kamites dans le temps, une ingéniosité qui donnait le ton aux autres. En effet, Grecs et romains comme pour la spiritualité et l’architecture vont reprendre les même types de parures.

-L’Indo-Antillais entre Noirs et Békés, Éditions L’Harmattan (2008)

-La société martiniquaise entre ethnicité et citoyenneté, Éditions L’Harmattan (2008)

-Du cheveu défrisé au cheveu crépu, Éditions Publibook, Paris, 2012.

-Peau noire cheveu crépu, l’histoire d’une aliénation, Éditions Jasor (2005)

-La racisation des relations intergroupes ou la problématique de la couleur. Le cas de la Martinique, Éditions L’Harmattan (2002)

-La question de l’immigration indienne dans son environnement socio-économique martiniquais : 1848-1900, Éditions L’Harmattan (1996)

-Guadeloupe Martinique, des sociétés en révolte. Morphologie d’un conflit social. Kéditions, mars 2009.

-Philibert Duféal, militant communiste et syndicaliste martiniquais, L’Harmattan, 2012.

-Socio Logiques, Publibook, 2011.

-28 jours à la dérive. L’épopée d’Irmin et Claude Pallud en mer caraïbe, octobre 1990, Éditions Exbrayat, Martinique, 2013.

Leave a Comment

Your email address will not be published.