Sally Hemings, et le président Jefferson

Sarah «Sally» Hemings vers 1773-1835) était une esclave métis. Elle appartenait au troisième président des États-Unis, Thomas Jefferson.

La présence d’esclaves à la peau claire dans la maison du maitre comme domestique était chose courante.Ils étaient  des enfants issus de viols de femme noire par les propriétaires. Le président Thomas Jefferson avait aussi ce genre de personnelle chez lui. La présence d’esclaves à la peau claire en tant que domestiques, n’était pas simplement une question de carnation.

Les planteurs utilisaient des esclaves métis comme domestiques ou comme artisans privilégiés, car c’étaient leurs propres enfants ou d’autres membres de la famille. Plusieurs des esclaves de Jefferson étaient les enfants de son beau-père John Wayles le (père de sa femme) et de son esclave Betty Hemings.

Les enfants avaient été amenés par la femme de Jefferson au moment de leur mariage. Le président Jefferson a eu une longue relation avec Sally Hemings, fille de Wayle et de Betty. Elle était beaucoup plus jeune que Jefferson. Sally était une femme noire, d’ascendance blanche et demi-soeur de son épouse, fille illégitime de Wayles.

Les enfants de Hemings sont devenus à l’âge adulte du personnel de maison de Jefferson. Un est devenu son chef. Deux fils formés comme menuisiers. Trois des quatre enfants métis survivants de Sally Hemings ont été enregistré comme blancs à l’âge adulte.

La source : Slavery in the United States

 

Leave a Comment

Your email address will not be published.