Les noirs bleus d’Inde

Les dravidiens appartiennent à la “race bleue” d’Inde, ceux du Dieu Krishna. Ils sont des africains à la peau noire et aux cheveux lisses qui seraient partis de l’Afrique il y’ a 50.000 ans avant J.C. Ils subissent beaucoup de racisme à cause de leur peau bleue foncée. Leur magnifique carnation a inspirée le réalisateur du film avatar. (Avatar en sanskrit signifie incarnation)

Krishna est souvent représenté en noir très foncé, et décrit comme le parfait, l’harmonieux. En Sanskrit Krishna veut dire noir, sombre, ou bleu foncé. Celui qui a le plus haut degrés de perfection, et de beauté, dans les récits védiques, il est comparé à la couleur des nuages de pluies sombres remplies d’eau.

En Inde, où la peau claire est si appréciée, une nouvelle campagne réinvente les dieux et déesses hindous populaires à la peau plus sombre, écrit Geeta Pandey  (BBC à Delhi.)

La représentation de la déesse Sita avec ses deux jumeaux, Luv et Kush

L’idéal de la peau claire n’est pas nouveau en Inde, depuis des siècles, la peau blanche est considéré comme supérieure à la peau noire.
Les crèmes éclaircissantes sont parmi les produits cosmétiques les plus vendus dans le pays. Les vedettes de cinéma de Bollywood apparaissent dans des publicités vantant des produits qui rendent la plus claire.

Le mannequin Suruthi Periyasamy représente Lakshmi, la déesse de la richesse

Ces dernières années, des crèmes et des gels pour éclaircir les aisselles et les organes génitaux féminins sont apparus sur le marché. Les publicités font croire aux femmes indiennes que se blanchir la peau aide à avoir une meilleure vie, un meilleur travail ou qu’on les aimera plus.

Ces dernières années, il y a eu des campagnes telles que Dark is Beautiful et #unfairandlovely, appelant les gens à aimer et honorer la peau noire.
Cependant, l’obsession malsaine de la peau claire continue et, comme le dit le cinéaste Bharadwaj Sundar, cette publicité ne se limite pas aux humains, mais concerne également les Dieux.

Kristna qui est decrit dans les textes comme ayant la peau extrêmement foncée, est parfois représenté comme un blanc

“Toutes les images des dieux et des déesses populaires autour de nous, les photographies dans nos sanctuaires, dans les salles de prière, sur calendriers, les autocollants, les affiches dans les magasins, collées sur les pousse-pousse automatiques, les montrent avec la peau claire”.

Dans une culture obsédée par la blancheur, M. Sundar souligne que même Krishna, décrit comme un dieu à la peau sombre dans les Écritures, est souvent présenté comme ayant une peau claire. Il en va de même pour Ganesha, la divinité à tête d’éléphant, alors qu’il n’y a pas d’éléphant blanc en Inde.

Shiva Dieu de la destruction, une part de la sainte trinité Hindou

“Tout le monde ici préfère la peau claire. Moi j’ai une peau noire, tous mes amis ont la peau noire également. Comment puis-je m’identifier aux dieux et aux déesses à la peau claire?”

Pour lutter contre cette obsession de la peau blanche, M. Sundar, basé à Chennai, une ville du sud du pays, s’est associé au photographe Naresh Nil, ils ont imaginé le concept de “Dark is Divine” un projet de photo représentant les dieux et les déesses avec la couleur de peau la plus noire.

La déesse Durga  est toujours aussi représentée avec la peau claire

Ils ont choisi des mannequins avec une peau noire foncée, les ont habillés en dieux et déesses et ont fait tourné les images pendant deux jours en décembre. Le résultat est assez impressionnant.

La mannequin Suruthi Periyasamy a déclaré à la BBC qu’elle a essuyer beaucoup trop de refus par le passé “car personne ne voulait d’un modèle avec la peau foncée” et qu’elle était “ravie” d’avoir été choisie pour représenter Lakshmi, la déesse de la richesse.

L’enfant Krishna, le Dieu le plus populaire de l’hindouisme

“Lakshmi est la déesse la plus populaire en Inde, tout le monde veut une belle-fille comme elle, parce qu’elle apporte la prospérité, alors je me sens bénie de la représenter.”

Pour Periyasamy tout le monde parle de travailler avec des mannequins à la peau noire, mais que personne ne les encourage vraiment. Elle espére que cette campagne “changera l’esprit de certaines personnes pour nous permettre de briller dans la vie”.

Depuis le lancement de la campagne le mois dernier, d’après M. Sundar ils ont reçu de nombreux appels et que les réponses sont largement positives, même si certaines personnes les ont accusé de préjugés injustes, soulignant que la déesse Kali était toujours décrite en noir.

Krishna volant du lait, peinture sur papier vers 1750.

Sundar se dit hindou convaincu et ne veut manquer de respect à personne, mais “si nous regardons autour de nous, nous constatons que 99,99% des représentation des divinités sont avec la peau claire”.

“L’apparence joue un rôle très important dans la manière dont nous percevons les gens, en particulier les femmes, nous estimons qu’il faut changer les choses”, déclare-t-il.
“Et à travers le projet Dark is Divine, nous essayons de remettre en question l’idée selon laquelle la peau claire est supérieure à la peau noire.”

Source BBC

Leave a Comment

Your email address will not be published.