Escrava Anastàcia, ou Anastàcia l’esclave

Anastàcia était d’une grande beauté, avec de grand yeux bleus. Elle était une princesse bantoue, vendue comme esclave en 1740 au Brésil. Anastàcia rejette le christianisme, elle enseignait aux noirs la religion de leurs ancêtres. Elle avait des pouvoirs mystiques, et des dons de guérison. Sa beauté suscitait le désir de son maître, et la jalousie de sa maîtresse. Quand il tenta de la violer, elle résista de toute ses forces, et le repoussa.

Anastàcia portait une muselière ( Elle ne pouvait la retiré que pour se nourrir) et un collier de fer au tour du cou. Elle avait les mamelons des seins coupés. Il est possible que ce soit son maître qui les lui a couper, parce qu’elle refusait d’être sa favorite. Cela pourrait aussi être la femme de ce dernier par jalousie. Quelque soient les raisons des ses martyrs, Anastacia était une battante, une résistante, une source d’inspiration, un exemple pour les brésiliens qui la vénèrent comme la sainte patronne des esclaves. Elle avait 83 ans quand elle mourût de tétanos dû à la toxicité du métal de la muselière qu’elle porta jusqu’à sa mort.

Leave a Comment

Your email address will not be published.